Castets Wavelandes cherche désespérément des sous !

jeudi 12 septembre 2019
par  Maitre de la toile
popularité : 3%

Nous l’avons vu, après l’échec retentissant de la piscine à vague de Saint Geours de Maremne, un projet dit "privé" est annoncé à Castets.

Un site de cette charmante bourgade autrefois réputée pour ses forges, et maintenant pour sa lessive, ou ses produit phytosanitaires naturels, avait été choisi par un ancien spécialiste de la vente d’hélicoptères en Asie en mal d’occupation. Il a créé la société Wavelandes.

Cette société immobilière Wavelandes, au capital initial de 1500 €, a été créée en 2016. Son chiffre d’affaire entre 2016 et 2018 est de 0€ si nous en croyons ses comptes publiés. Pourtant la municipalité de Castets lui a vendu un terrain pour 770 000 € hors taxes. Terrain qui ne semble toujours pas acheté.

L’agence immobilière, porteuse du projet, a obtenu, on ne sait trop comment, une dispense d’étude d’impact, et donc des enquêtes publiques qui en découlent.

Puis, la société Lincity, filiale de Bouygues, a obtenu le permis de construire. Que vient faire cette société, qui semble spécialisée dans la construction immobilière classique, dans cette galère ? Une maison, un bâtiment, un ilot de bâtiments à usage d’habitations ne paraissent pas être dans le champ de la construction d’un bassin à vague.

Restent de gros doutes sur la rentabilité du système. 180 000 utilisateurs par an 10 mois de l’année, cela donne à peu près une moyenne de 600 passages par jour été comme hiver.

C’est aussi peut être pour ça que Wavelandes semble peiner à trouver des investisseurs pour ce GPI2. Et pourtant il faudra trouver plus de 40 millions d’€.

La communauté de Commune nous a informé qu’elle ne financerait pas, le conseil départemental s’est empressé de ne pas nous répondre, semble t il.

Si nous en croyons les documents publiés par Wavelandes, la Fédération de Surf Française en ferait son pôle de formation et son centre d’entraînement des équipes de France. Mais il est impossible d’avoir une confirmation des fonds prévus pour financer ce Marcoussis du rugby, par cette fédération dont le siège est implanté à Soorts-Hossegor. Il est vrai que le loyer payé à la commune ne semble pas très élevé. De là à ce que la structure s’imagine que son image est suffisante pour avoir tout gratuit...

Le journal Sud Ouest, souvent dithyrambique dans ce genre de projet aussi grandiose qu’incongru, vient de publier un article très enthousiaste, sur l’arrivée d’un premier investisseur. Doit on y voir une forme de collusion entre la responsable de la com du projet et le fait qu’elle aurait été très implantée comme employée de ce quotidien ?

Un premier investisseur est là ! Est il sérieux, est il en capacité de fournir les 1,5 millions d’€ promis, soit moins de 4% de l’investissement nécessaire ? Rien n’est moins sûr. En effet, lorsque l’on consulte les sites d’informations sur les sociétés, nous nous apercevons que Vasconnie Capital n’est autre qu’une société financière, avec un seul employé, au chiffre d’affaire de 50 000 € en 2018. Apportera t elle les fonds dont manifestement elle ne dispose pas ?

Ou doit on voir dans cette annonce un coup de com, pour ce faire connaître pour l’un, pour montrer que le projet est viable pour l’autre partie ?

Gageons que l’avenir ne tardera pas à nous le dire.


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 20 septembre 2019

Publication

576 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
8 Auteurs

Visites

62 aujourd'hui
151 hier
305445 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés