La Biomasse généralités

samedi 24 novembre 2012
par  Maitre de la toile
popularité : 13%

La biomasse en tant qu’énergie est, de loin, la plus importante des EnR (Energies Renouvelables).

La biomasse ne semble pas actuellement permettre de très grosses installations. Elle n’intéresse que peu les gros intervenants du secteur de l’énergie. Mais attention aux fausses promesses. Elle sera pertinente lorsque le cycle complet sera en place du champ aux champ, et de la forêt à la forêt. Par contre elle peut se révéler intéressante dans des domaines connexes aux activités agricoles, forestières, ou de transformation agroalimentaire, ou du bois. Les gras, les lisiers, les déchets de sciage, ou de production de bois, les déchets ménagers sous certaines conditions peuvent être utilisés.

La biomasse comporte plusieurs secteurs :
- Les agrocarburants ou nécrocarburants
- La méthanisation
- Le bois énergie

Les agrocarburants ou les nécrocarburants sont traités dans une autre rubrique : les Agrocarburants. Pour nous, les agrocarburants ne sont pertinents que dans le cadre d’un allègement du poste énergie de l’agriculteur qui produit toute ou partie de son carburant par des résidus de culture. On peut citer par exemple l’huile extraite de la fabrication des tourteaux d’oléagineux destinés à l’alimentation des animaux de l’élevage intégré. Pour le reste, il convient de conserver en mémoire que le remplissage d’un réservoir d’agrocarburant de 50 l nécessite la transformation de 250 kg de céréales. Ces 250 kg de céréales correspondent à la ration alimentaire annuelle d’un habitant du sud. Pour l’huile, bien se souvenir que la France importe la moitié de son huile, avec une prédilection particulière pour l’huile de palme qui est cause de la destruction rapide et à grande échelle des forêts primaires humides d’Indonésie, d’Afrique, et autres lieux.

La méthanisation consiste à transformer les déchets carbonés : résidus agroalimentaires, excréments d’animaux, les produits fermentescibles, les déchets de nourriture ménagers... en méthane plus digesta. Le digesta (environ 10%) étant le résidu qui permet d’enrichir les champs. La décomposition se fait en anaérobie, c’est à dire à l’abri de l’oxygène par des micro-organismes, il constitue le résidu du nourrissement des microorganismes. Le méthane, est ensuite brulé dans une centrale électrique de cogénération, pour produire de l’électricité, ou injecté dans le réseau de gaz. En ce qui concerne les lisiers, nous sommes ici face à un dilemme classique. Le lisier est en général une conséquence de l’élevage intensif, très pollueur, et très consommateur d’énergie.

Le bois énergie, est une autre filière, et actuellement la plus importante. Cette filière est vieille comme l’humanité. Toutefois, elle a évolué. elle permet de transformer le bois en chaleur dans la plupart des cas. Une grande partie est du domaine du particulier avec les poêles à accumulation ou non, et cheminées à insert. Toutefois le monde industriel commence à utiliser les déchets de papeterie, sciures et autres copeaux pour alimenter des centrales de chauffage et séchage ou des unité de cogénération électrique (CCE). Le bois énergie, n’est pas une panacée. Utile à la campagne ou dans les petites villes, il ne peut être généralisé dans les grandes agglomérations ou les grandes structures. En effet, la combustion du bois émet des microparticules. an même titre que le charbon. Il suffit de se rappeler les fogs, et les murs gris de nos villes d’autrefois.

Le lecteur pourra se référer au site de l’ADEME en faisant une recherche avec les mots suivants : "biomasse énergie"


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 19 octobre 2017

Publication

514 Articles
17 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
8 Auteurs

Visites

5 aujourd'hui
93 hier
213480 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés